GUIDE

Les séries Netflix à ne pas manquer cet été

Guide créé le 28 juillet 2019

Ce n'est pas parce que l'été est là que vous devez passer tout votre temps dehors, surtout si vous payez un abonnement Netflix tous les mois. Ça tombe bien, le leader du streaming à de quoi bien vous occuper durant vos chaudes journées, parole de drogué de séries ! 

Mes incontournables

Dark saison 2 (juin) Le plaisir de se retourner le cerveau

dark-saison-2-juin
Genre : Fantastique | Début : 2017 | Nombre de saisons : 2 | Nombre d'épisodes total : 18 | Durée des épisodes : 60 min

Casting principal : Louis Hofmann (Jonas Kahnwald), Mark Waschke (Noah), Lisa Vicari (Martha Nielsen)

Le pitch : A Widen, une petite ville tranquille du fin fond de l'Allemagne, une étrange disparition d'enfant fait ressurgir la double vie et le passé sombre de quatre familles qui y vivent.

Mon avis

Cette deuxième saison démontre clairement que Dark est l'une des séries les plus ambitieuses de ces dernières années. Alors que l'excellente saison 1 prenait le temps de créer son ambiance oppressante et de rassembler délicatement les pièces du puzzle, on passe ici directement la cinquième : Quatre époques distinctes, des voyages temporels dans tous les sens, et ce sur fond d'apocalypse imminente et quasi inéluctable ... il faut avoir l'estomac bien accroché ! 

Si cette saison 2 impose encore plus de s'investir pour ne pas être définitivement largué, les créateurs Baran bo Odor et Jantje Friese font toujours un travail incroyable (réalisation, ambiance sonore) et récompensent ceux qui se donnent la peine. Et au vue du twist final de l'épisode 8, faites des réserves de Doliprane en prévision ! 

Beaucoup de surprises et de révélations
Un cast global toujours aussi talentueux et attachant
Certains dialogues trop lents et qui cassent le rythme
Quelques personnages "inutiles"

Black Mirror saison 5 (juin) Les charmes de la modernité

black-mirror-saison-5-juin
Genre : Science-fiction | Début : 2011 | Nombre de saisons : 5 | Nombre d'épisodes total : 24 | Durée des épisodes : 60 min

Casting principal : Andrew Scott (Chris), Anthony Mackie (Danny), Miley Cyrus (Ashley O), Angourie Rice (Rachel)

Le pitch : Visions dystopiques des technologies les plus avancées sur l'homme et son environnement.

Mon avis

Pas simple de passer après Bandersnatch, l'épisode interactif qui a fait grand bruit l'hiver dernier. Mais Charlie Brooker, le créateur de la série mythique, réussit tout de même le pari avec trois épisodes agréables offrant une vision plus intimiste de la technologie. Alors certes, les thèmes abordés ne parleront pas à tout le monde (et les critiques l'attestent), mais la patte Black Mirror, cette vision morose et apeurante de la technologie, est toujours là, bien secondée par une réalisation toujours au top et un casting qui dépotte (mention à Miley Cyrus en star de la pop désabusée). 

Des histoires beaucoup plus "intimistes"
Des stars au casting
Trois épisodes seulement
Des thèmes qui plaisent moins à la majorité

Orange Is The New Black saison 7 (juillet) Une sortie par la grande porte

orange-is-the-new-black-saison-7-juillet
Genre : Comédie | Début : 2013 | Nombre de saisons : 7 | Nombre d'épisodes total : 91 | Durée des épisodes : 55 min à 120 min

Casting principal : Taylor Schilling (Piper Chapman), Natasha Lyonne (Nicky Nichols), Laura Prepon (Alex Vause), Taryn Manning (Pennsatucky)

Le pitch : Arrêtée pour possession de drogue, Piper Chapman est condamnée et incarcérée dans la prison de sécurité minimale de Litchfield.

Mon avis

Pas facile de clore une série qui a été aussi influente qu'inconstante depuis sa création en 2013. Et alors qu'on aurait pu craindre que la show se perde dans sa multitude de personnages et de sous-intrigues ennuyeuses, la saison se concentre intelligemment sur ses sujets principaux, pour leur offrir le moyen de dire au revoir aux fans mais surtout pour clore des destinées savamment orchestrées depuis des années.

Cette septième saison fait la part belle au côté nostalgique, avec de nombreux parallèles faits notamment avec la première saison pour montrer l'évolution plus ou moins réussies de ses héroïnes. Mais Jenji Kohan n'en oublie pas d'évoquer des sujets forts, comme l'immigration (plus que d'actualité de l'autre côté de l'Amerique) ou la peine de mort, ce qui rajoute un peu plus au côté émotionnel et brutal de cette ultime saison.

On a tôt fait de l'oublier, mais Orange is a new Black a clairement marqué l'histoire de Netflix, qui depuis n'hésite plus à se lancer des séries aux thématiques complexes et qui divisent. Et sa sortie, réussit, ne gâchera rien !

Une saison maîtrisée sous le signe de l'émotion
Pas de happy end (et c'est tant mieux !)
Des thèmes abordés forts
Piper un peu trop présente (au dépend d'autres personnages)

Stranger Things saison 3 (juillet) Le blockbuster de la série

stranger-things-saison-3-juillet
Genre : Fantastique | Début : 2016 | Nombre de saisons : 3 | Nombre d'épisodes total : 25 | Durée des épisodes : 42 à 77 min

Casting principal : Winona Ryder (Joyce Byers), Millie Bobby Brown (Onze), David Harbour (Jim Hopper)

Le pitch : Un soir, le jeune Will Byers disparaît dans d’étranges circonstances. Ses trois jeunes amis décident de partir à sa recherche, et font rapidement connaissance avec une étonnante jeune fille, prénommée Onze.

Mon avis

Beaucoup de fans attendaient la série au tournant, après la semi-déception de la saison 2 qui avait (il faut l'avouer) un peu brisé la magie. Pas de doute à avoir après ces huit épisodes, Stranger Things est de retour, et avec sa meilleure cuvée ! 
Si les pointes d'humour, les références et les thèmatiques historiques sont toujours de la partie, les cinq enfants ont beaucoup grandi, et la série avec eux. Des antagonistes plus travaillés, davantage de sous-intrigues intéressantes, certains personnages qui se révèlent ... on prend un gros plaisir à suivre cette saison, surtout que le scénario est surprenant et révèle avec parcimonie quelques moments d'angoisses savoureux.

Un scénario beaucoup mieux élaboré
L'immersion visuelle et sonore dans les années 80
L'Upside Down plus présent
Toujours pas fan du personnage de Winona Ryder

La Casa de Papel saison 3 (juillet) Plus grand, plus haut, plus fort

la-casa-de-papel-saison-3-juillet
Genre : Thriller | Début : 2017 | Nombre de saisons : 3 | Nombre d'épisodes total : 30 | Durée des épisodes : 45 min

Casting principal : Álvaro Morte (El Profesor), Úrsula Corberó (Tokio), Itziar Ituño (Raquel Murillo), Pedro Alonso (Berlín)

Le pitch : Un homme mystérieux nommé le Professeur décide de monter une équipe pour réaliser le plus grand braquage de l'histoire de l'Espagne.

Mon avis

Suite au succès inattendu des deux premières saisons, Netflix ne pouvait pas en rester là, et à décider de mettre les moyens pour faire revivre la série. Résultat, un budget doublé, un casting original reconduit, et surtout le mode blockbuster enclenché. L'action, l'humour, l'intrigue, la folie de ses personnages... c'est simple, tout est décuplé dans cette saison 3. Si le "réalisme" en prend un coup (si tant est que les deux premières saisons l'étaient), les fans de la première heure seront comblés. Et les autres, en manque de divertissement de qualité cet été, pourraient aussi craquer pour la bande du professeur, antant agacante qu'attachante.

Un scénario à la Ocean's Eleven
La préparation du casse toujours aussi jubilatoire
Ses personnalités attachantes ...
(... sauf Tokyo, j'y arrive pas)
Des incohérences qui gâchent un peu le plaisir

Glow saison 3 (août) La continuité dans la transition

glow-saison-3-aout
Genre : Comédie | Début : 2017 | Nombre de saisons : 3 | Nombre d'épisodes total : 30 | Durée des épisodes : 30 min

Casting principal : Alison Brie (Ruth), Betty Gilpin (Debbie Eagan), Sydelle Noel (Cherry Bang), Britney Young (Carmen Wade)

Le pitch : L'histoire fictive de Ruth Wilder, une actrice au chômage qui décide de se reconvertir dans la lutte féminine.

Mon avis

Alors oui, cette saison 3 de Glow fait débat. Un ton plus sérieux, des personnages (Debbie, Bash, Rhonda) privilégiés au dépend d'autres ... la série connait un effet "transition" qui peut déplaire aux fans inconditionnels de la folie des deux première saisons. Mais Glow n'a pas perdu son sens du spectacle, son cast affolant de talent, et la direction prise dans cette cuvée (et certaines sous-intrigues prometteuses) donne qu'on en dise un nouvel élan... pour une saison 4 d'anthologie ? 

Le nouvel environnement
Une saison basée sur les émotions
Une galerie de personnages incroyables...
... dont certains qui sont sous-exploités
Moins d'humour que dans les premières saisons
par David
Trentenaire beaucoup trop geek, toujours à la recherche de bons plans technos. Gros joueur de jeux en tout genres & consommateur compulsif de séries et de vidéos Youtube.

Guides similaires

Votre classement

Protégeons la vie privée !

Pour garantir le bon fonctionnement de Snoopeur.fr, nous utilisons des cookies uniquement pour :
- personnaliser votre expérience sur le site,
- analyser notre traffic en vue de l'améliorer (lire notre politique de confidentialité pour en savoir plus).

En cliquant sur le bouton ci-dessous j'accepte l'utilisation des cookies lors de ma navigation sur le site.